Analyse fondamentale globale hebdomadaire

TROP PRIS ACTUELLEMENT (LA GESTION CLIENTS DEMANDE DU TEMPS) LE CONTENU SERA MIS A JOUR ULTERIEUREMENT

SEMAINE 11

Tout d’abord un mot sur la volatilité en intraday. Cette dernière est la meilleure amie des scalpeurs et des day traders. Plus les variations en séance sont importantes et marquées par des échanges rapides, nerveux et dans de bons volumes et plus il est aisé de parvenir à cumuler des points et réaliser son objectif quotidien sans patienter des heures le prochain mouvement conséquent. Cette volatilité intraday a nettement diminué et est désormais pour le moment bien plus faible que le dernier trimestre 2018. Ceci complique la tâche des day traders qui doivent être rigoureux, patients et travailler avec la tendance du jour de préférence.

La semaine 10 a été indécise. Les bougies hebdomadaires du DAX et du CAC le dénotent par la présence d’ombres hautes et basses. La semaine 11 à venir évoluera selon les rumeurs et les nouvelles des deux dossiers principaux sous les feux de l’actualité financière depuis des semaines et des semaines: le brexit et la guerre commerciale USA/Chine. Les publications macro-économiques auront également leur mot à dire vu le contexte actuel de ralentissement et de baisse de croissance annoncés.

Tous les scénarios sont donc envisageables puisque fortement dépendants des dénouements politiques des dossiers arbitrés par les investisseurs.

Exposé simplement, je dirai qu’un pas de plus vers un hard brexit ou un surprenant échec des négociations USA/Chine (ou les deux à la fois …) plongerons les indices vers les plus bas de décembre 2018 qui seraient sans nul doute largement cassés. Toutefois je répète que cette éventualité est la moins probable, tout ceci n’étant que de la politique pure dont les acteurs principaux savent extrêmement bien épater le monde entier en concluant positivement au tout dernier moment. L’avenir nous dira si le sens de l’intérêt commun auront guidé ou pas ces personnages.

Les indices, le pétrole et l’or évolueront au gré de tout ceci. Les politiques monétaires des banques centrales sont à présent clairement définies pour le moment et ne constitueront plus un market mover pour les quelques semaines à venir (sauf publication macro-économique mensuelle annonçant un gros écart avec les prévisions ).

Plus que jamais la situation des indices est imprévisible. Une issue positive de tous ces dossiers pourrait sans nul doute initier une reprise du rallye, les ramenant au-dessus des plus hauts de 2018, bon nombre d’institutionnels étant encore à ce jour restés en retrait des marchés européens. Les deux extrêmes de 2018 peuvent être retrouvés violemment, privilégiez donc le day trading ou le scalping au swing trading, avec des stratégies de pertes serrées.